home a 4
area riservata 01
ou
Iscrizione Newsletter
area riservata 07
Home Le fondateur

 “la terre a la valeur de l’homme qui la travaille”

Giovanni Arcangeli
22/11/1911 - 24/12/2008

fondatore

Le premier à droite avec ses frères


L’absence de Giovanni Arcangeli sera certainement ressentie par les proches et les amis, mais aussi par toute la profession de la région de Pistoia. Giovanni Arcangeli a été l’un des chefs de file de l’activité pépiniériste locale. En 1930, il commença à collaborer avec les producteurs locaux autour de la culture par greffe des arbres fruitiers. Quelques années plus tard, il pressentit le potentiel du secteur et malgré le scepticisme des autres cultivateurs, il décida de bouleverser les traditions locales en remplaçant quelques vignes par des conifères, l’une de ses passions. L’innovation et l’envie d’en savoir plus sur son propre métier ont toujours caractérisé l’existence de Giovanni. Les collègues se souviendront de lui comme l’homme qui fit connaitre à Pistoia la «greffe avec paraffine». A propos de cette technique, aujourd’hui encore circulent quelques anecdotes amusantes: pour garder le secret – Giovanni était un cultivateur doué mais aussi un habile entrepreneur – il nettoyait ses premières plantes greffées mises en vente sur le marché. Il était alors le seul producteur de certaines variétés de plantes et personne ne comprenait comment c’était possible.
La véritable expansion de l’activité pépiniériste eut lieu après la Deuxième Guerre. Pistoia s’élargissait et l’entreprise familiale grandit en même temps que le marché: achats de nouveaux terrains, importations de nouvelles variétés, début de l’activité d’exportation, tout cela contribuait à affirmer la pépinière Arcangeli comme l’une des plus importantes réalités du secteur au niveau national.
Giovanni n’a jamais renié sa nature avant-gardiste: il entreprit innombrables voyages par tout dans le monde – il dira plus tard «Il n’y a que l’Australie que je ne connais pas» – en ramenant à chaque fois de nouvelles techniques et nouvelles variétés à cultiver. Ses voyages lui permirent de retourner souvent aux États Unis, son véritable amour.
En 1976 l’entreprise s’agrandit jusqu’aux portes de Montecatini Terme avec l’achat de 20 hectares de terrain. Au début des années 80, Pistoia commença à connaitre la culture en pot. Arcangeli répondit à cette nouvelle demande en destinant une partie de sa production à cette technique, mais la partie prépondérante de la surface cultivée était – et est encore aujourd’hui – réservée à la culture en plein champ. L’achat d’une pépinière à S. Vincenzo permit à l’entreprise de posséder plus de 200 hectares de culture. Ce dernier achat, qui visait à accroitre la production de palmier et espèces méditerranéennes, est une preuve supplémentaire de la stratégie commerciale de Giovanni Arcangeli : en vrai pionnier, il devance une activité rare qui deviendra, par la suite, assez répandue dans la région. S.Vincenzo était «sa place au soleil»: là-bas il passa le plus de temps possible dans ses dernières années de vie.
Beaucoup d’histoires encore tournent autour de l’image de Giovanni Arcangeli, pépiniériste de Pistoia et citoyen du monde… mais les pages de ce catalogue ne suffiraient pas pour toutes les raconter...

 
news02